Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine

Messages : 12
Date d'inscription : 21/12/2015
Race : Elfe
Sujet: Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine Jeu 31 Déc - 2:31




Toawhero
Selderel

 île


• Âge : 114 ans
• Sexe : féminin
• Race : elfe
• Classe : pirate



Description physique  

On me l'a dit souvent, je suis plutôt belle. Je fais un mètre soixante-cinq pour cinquante kilos. J'ai les yeux jaunes-gris, les cheveux rouges, longs jusqu'au milieu du dos et raides. Des mains fines mais maintenant couvertes de cals à force de manier la lame, des bras longs et pas trop musclés mais n'allez pas croire que je suis un brin d'herbe. Par contre, je suis rapide, très, très rapide, agile et précise. Je manie bien une grande variété d'armes, de l'arc à l'arbalète, de la dague à la lance, de l'épée à la masse, mais j'ai mes petits préférés. Disons que je vais pas être déstabilisée si je dois changer d'arme, à moins évidemment que ce soit une claymore ou une hache biface à deux mains. Je peux les manier mais j'ai mes limites en force et maîtrise tout de même. Ah et je suis gauchère, ce qui me confère un certain avantage en combat, car les droitiers sont habitués à combattre des droitiers.
Ah, vous avez peut-être remarqué ma cicatrice à l’œil. C'était il y a vingt-cinq ans, en combattant une bête sauvage. J'en ai plein d'autres un peu partout, ce qui explique ma tenue, car j'apprécie pas vraiment les montrer.Les cicatrices ça rend bien sur les hommes.
Ma tenue c'est le blouson à col marron que vous voyez là, qui descend jusqu'à mi-jambes et me donne un vrai air de capitaine. Il est plein de poches et de fourreaux, très pratique. J'ai aussi mon tricorne marron, avec dessus une broche de cuivre représentant mon emblème qu'on retrouve aussi sur mon drapeau ; l'épée et la flèche transperçant un serpent. J'ai aussi des bottes solides de baroudeuse et des gants de cuir. Je porte trois ceintures. La première, épaisse, à la taille qui retient mon fut et mes armes de tir, la deuxième, plus fine, à la taille toujours qui tient plusieurs sacoches et bourses et enfin une en bandoulière qui tient mes armes de corps-à-corps, les longues à l'arrière et les courtes devant. J'ai aussi une petite amulette que je mets de temps en temps, des lunettes d'aviateur. C'est juste pour la déconne et en cas de fort embrun ou d'incendie. Et pour la classe.
En terme de protection, invisibles sous mon manteau, j'ai des protection aux avant-bras, jambes, torse et au cou, formant un gorgerin lorsque le haut est boutonné. Elles sont en deux couches, une de cuir au contact de la peau et une en acier de bonne qualité en maillages épais et non en plate, de sorte à donner des bandes perpendiculaires qui retiennent bien les lames et très bien les flèches et pointes de lance. Ce qui fait que je n'hésite pas à le servir de mes avant-bras comme boucliers et que je ne crains pas trop une attaque au torse ou au cou.
Sinon, mes armes.
J'ai deux yatagans à l'arrière, des sabres d'un mètre dix recourbés et sans garde, légers et solides. Cinq couteaux de lancer, un dans la manche gauche et quatre en bandoulière, une dague en bandoulière, une arbalète de poing à la ceinture et une, petite et reliée à un système rétractable dans la manche droite, qui sort quand j'appuie sur un bouton à la base du poignet. Et il m'arrive de me balader avec mon arbalète à deux coups ou mon arc, à l'arrière. Que des armes légères et fiables. Sinon j'ai toujours deux fumigènes dans mon manteau, des gousses de poison paralysant et mortel à appliquer sur les pointes de flèche et un nécessaire de crochetage dans la doublure, très difficile à détecter en cas de fouille.
Alors comme ça, c'est vrai que j'ai un peu l'air d'être armée jusqu'au dents, et je le suis, mais j'ai aucune sensibilité à la magie.


Profil Psychologique  
Donc là c'est le moment où je parle de moi. J'aime bien ça. Bon, on va commencer par le plus évident. Je suis une rebelle. L'autorité -sauf celle que j'exerce- j'aime pas. Du tout. Dans la même idée les codes, la morales, pff, pas pour moi. Une fois on m'a traité de "rénégate dévergondée". J'aime bien ça. Il est vrai que je suis un peu libertine et un peu sadique par moments, j'ai une certaine dose de méchanceté gratuite, mais pas si gratuite, car ça m'amuse. Je m'amuse de tout, je me moque de tout, des codes, des gens, du reste. Il n'y a que moi qui importe. Moi. Et je suis un peu lunatique aussi, du genre à te serrer la main pour te la découper l'instant d'après, puis te la faire bouffer. C'est hilarant. Vous me verrez souvent arborer mon petit sourire moqueur.
Mais bon. Le triste c'est que ma méchanceté, ma gratuité et mon libertinage c'est surtout un masque. En vr ai je me sens pas bien au fond de moi, comme si il me manquait une case. Quand j'y pense, on peut dire que je suis une dépressive refoulée, que je cache une immense tristesse et un énorme sentiment d'incompétence hérité de ma jeunesse derrière de la cruauté et un ego, pour me donner des airs forts. Mais n'allez pas croire que je suis molle à l'intérieur. Il n'empêche que je déteste tout le monde, surtout toi dans le fond, le blondinet, tu me donnes envie de vomir sur le cadavre de ta sœur énuclée.
J'aime pas ressasser le passé, ni faire de grands projets d'avenir. Un héritage de mon côté baroudeuse ; quand le présent seul importe. Y'a plein de trucs que je déteste.
Sinon je suis très intelligente, je comprends vite comment un mécanisme marche et je sais réparer et fabriquer des trucs sans trop de problèmes. J'ai une bonne éducation générale, je sais plein de trucs. Mais assez parlé de moi, parlons plutôt de combien vous pouvez me payer pour votre sale boulot.


Biographie  

J'ai cent quatorze ans tout de même. C'est pas rien, ça fait une belle vie derrière moi, et une encore plus belle devant, j'espère.
Autant commencer par le début, je suis née dans une famille aisée mais pas richissime ni de la haute, à Felmys. J'ai eue une enfance sympa, des parents aimant, on manquait de rien.
Tout a commencé à ce gâter quand ils ont voulu m'envoyer dans une école de magie. J'étais nulle. Mais nulle, vous n'avez pas idée, encore aujourd'hui je suis incapable de lancer le moindre sort. J'ai une petite affinité qui me permet comme pour tous les mages de ressentir quand une magie est à l’œuvre, mais c'est tout. On peut dire que c'est là que j'ai commencé à plonger. Comme j'avais de mauvais résultats, j'en blâmais mes professeurs et eux s'acharnaient sur moi, c'était la guerre ouverte en cour, il m'arrivait bien souvent d'en sortir en chialant. Mes parents voulaient rien entendre, je devais bosser, bosser, bosser, suivre la voie de mon mana, bla blabla toutes ces conneries.
Merci pour l'enfance pourrie enfoirés.
Alors comme arrivée en fin de cycle j'étais toujours aussi nulle, et désespérée de l'être autant, j'ai voulu trouver des passe-temps, des occupations, de quoi avoir une vie sympa à côté quoi. J'ai trouvé mon truc, c'était faire des machines. Des petits trucs de pas grand-chose, des véhicules à ressort, des systèmes hydrauliques, des arbalètes de poing...  Mais bon, ça restait un bête passe-temps, surtout que mes parents n'appréciaient pas vraiment que je me concentre à autre chose qu'à mes études. C'était la guerre ouverte à la maison aussi.
Alors comme l'école ça puait et qu'à la maison c'était l'enfer, je me suis tournée vers la délinquance. J'ai rejoint des groupes de pauvres qui traînaient dans les bas quartiers, histoire de m'intégrer et d'aller racketter quelques vieilles comme eux. Tu parles ouais. Avec mes allures de noblaillonne, ils m'ont choppé direct. La première fois, quatre gamins m'ont coincé dans une ruelle sombre et tabassée.
De par ma position, je les ai envoyé en prison, et régulièrement je venais les voir. Contre quelques sous, leur geôlier mettait des laxatifs dans leurs aliments. Ils se chiaient dessus à longueur de journée.
Du coup, j'ai été encore plus haïe par tout le monde. Trop bien, comme tout ce que je faisais se retournait contre moi.
Alors à un moment j'en ai eu marre, j'ai pris mes cliques et mes claques et ai fugué le domicile familial. Dans mon barda il y avait mon matériel et plein de sous piqué aux parents. J'ai vécu de-ci de-là, apprenant la vie à la dure, dormant dans des granges, prenant des petits boulots par-ci par-là... Une vie d'aventurière des terres sauvages, à camper dans les bois, braconner et vendre des peaux en ville. Je me suis achetée et fabriquée tout un arsenal avec le temps. Et puis je me suis tournée vers les villes de plus en plus. Finie la vie hirsute dans les forêts. Comme je détestais profondément les habitants des Îles, je me suis tournée vers la piraterie. Ça a pas été très compliqué de me faire engager, je sais fabriquer et entretenir des machines de guerre et des armes.
Ce qui a été encore moins compliqué, c'est de berner les membres de mon équipage pour m'emparer du poste de capitaine.
On arrive à un présent plus proche. Je ne vais pas vous raconter une vingtaine d'années de brigandage en eaux troubles. Sachez juste qu'il nous est arrivé de choper des bâtiments des Îles, mais jamais de grosses prises.
J'ai mon bateau, le Lhûgdaw. Un boutre de trente marins et cinq balistes. Les gars sous mes ordres sont bourrus et fier-à-bras, mais sympathiques et efficaces. De vrais marins. Je les ai choisi moi-même. A bord, c'est moi qui dirige, et personne d'autre. Mes gars ont bien compris, je prends les risques et les responsabilités et ils se saoulent à la taverne avec leur paie.
Vous me verrez souvent dans les ports des Îles, si vous me cherchez, demander à voir la Capitaine Selderel, j'ai ma petite réputation.




Partie HRP
•Prénom : Appelez-moi Zuglub
• Âge : 18
• Profession : Ø
• Comment ai-je connu le forum : Grâce à la pub -un brin insistante- de Marlène/Harley/Gather sur Twinoïd.
• Des commentaires ? : Sympa la mise en page, mais ça manque de systèmes de combats et de règles tout court. Mais bon à m'entendre ça en manquera toujours. Eh par contre, votre police de lilliputien taille 10 en italique pour les fiches, pas facile à lire.


Messages : 27
Date d'inscription : 11/12/2015
Race : Vampire
Sujet: Re: Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine Jeu 31 Déc - 12:31
Bienvenue à toi Selderel, je te valide, la fiche est très bonne, n'hésite pas à faire une demande de RP et à visiter les sujets HRP.
Messages : 8
Date d'inscription : 10/12/2015
Race : Humain
Sujet: Re: Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine Dim 3 Jan - 11:16
Bienvenue à toi !
Merci pour les précisions sur la fiche de présentation, il est vrai qu'après avoir lu les autres fiches et la tienne on voit la différence. Je vais donc éditer le modèle de fiche pour une plus grosse police ^^
Messages : 12
Date d'inscription : 21/12/2015
Race : Elfe
Sujet: Re: Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine Dim 3 Jan - 11:27
Mes yeux te disent merci. ^^
Sujet: Re: Selderel Toawhero : Appelez-moi Capitaine
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Capitaine Flam
» Nouveau Capitaine Vostroyen
» Atia Silverswell, Ranger-Capitaine des fils de Quel'Thalas
» Guide du capitaine
» Capitaine-Beko est dans la place ! 8)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unikan :: Zone Shinobi :: Dossiers shinobi :: Validés-